Bienvenue à la médiathèque

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter "Actualités de la médiathèque d'Avon"

LES DERNIERS AVIS

  • Demon slayer : Kimetsu no yaiba. 16 / Koyoharu Gotouge | Gotouge, Koyoharu. Auteur

    Demon slayer : Kimetsu no yaiba. 16 / Koyoharu Gotouge

    Voyage au bout de la nuit 4/5 Demon Slayer est un manga qui étonne autant qu'il frustre. Une œuvre belle, intense par moments, émouvante à d'autres, mais maladroite, inconstante, e... Voir plus Demon Slayer est un manga qui étonne autant qu'il frustre. Une œuvre belle, intense par moments, émouvante à d'autres, mais maladroite, inconstante, et qui nous laisse sur un petit arrière-gout désagréable en bouche à la fin. Je ne peux malgré tout que vous recommander Demon Slayer, qui au-delà de ses maladresses et son contexte de prépublication reste un shonen efficace, mais qui, je le crains, ne restera pas dans les mémoires de tous. Le genre de bande-dessinée qui nous fait nous dire "C'était bien, mais ça aurait pu être génial !". Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:52
    Inazuma eleven. 1 / Tenya Yabuno | Yabuno, Ten'ya (1969-....). Auteur

    Inazuma eleven. 1 / Tenya Yabuno

    Le match des poussins du samedi à 9h30 3/5 Bien que cela fasse toujours plaisir de retrouver ses héros favoris sur le support papier, elle s'adressera surtout à un jeune public. Je regrette tou... Voir plus Bien que cela fasse toujours plaisir de retrouver ses héros favoris sur le support papier, elle s'adressera surtout à un jeune public. Je regrette tout particulièrement qu'il fasse l'impasse sur certains moments clés du scénario pour, au final, se concentrer sur le football et les matches eux mêmes. Prévu à cet effet, le chara design de Tenya Yabuno est délirant et très énergique, mais malheureusement très éloigné de l'oeuvre originale. Par contre, l'humour est bien présent avec des passages tournés en dérision vraiment drôles. A réserver aux plus jeunes, ainsi qu'aux mordus de la série. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:50
    Bakuman. 1 / Takeshi Obata, Tsugumi Ohba | Obata, Takeshi (1969-....). Auteur

    Bakuman. 1 / Takeshi Obata, Tsugumi Ohba

    Lorsqu'on choisit un métier marginal dans un but conformiste et bien-pensant 3/5 Bakuman est un manga atypique qui sort du lot, avec une esthétique soignée et un sujet intéressant. Seulement voilà, il s'agit d'un shonen, et qui dit... Voir plus Bakuman est un manga atypique qui sort du lot, avec une esthétique soignée et un sujet intéressant. Seulement voilà, il s'agit d'un shonen, et qui dit héros de Shonen dit "objectifs concrets" on aurait pu s'attendre à ce que le héros n'ait d'autres buts que celui de devenir le plus grand mangaka de tous les temps, mais puisque qu'il s'agit d'un manga assez réaliste, les auteurs ont certainement pensé que ce serait un peu grotesque. Dans ce cas, il faut qu'il le fasse pour "la fille dont il est amoureux". Mais ce prétexte ne fonctionne pas du tout et ne fait que parasiter l'histoire de manière affligeante. C'est bien joli de se revendiquer comme anticonformiste, mais si c'est pour au final avoir les mêmes rêves pourris que monsieur tout le monde, je vois pas l'intérêt. Non, honnêtement je n'ai jamais lu d'histoire d'amour aussi vomitive, même pas dans un shojo. On a envie de frapper le héros et sa cruche de copine lorsqu'ils se mettent à parler de l'importance de leurs rêves et de leur promesse de mariage... tellement c'est caricatural et stupide. Après l'histoire en elle-même n'est pas inintéressante, il y a des idées cool mais ça manque de tonus, d'enjeux, de suspens... on sent que le scénariste improvise au fur et à mesure, s'attardant bien trop souvent sur l'amourette insupportable du héros ou sur la relation de couple du scénariste et de sa pétasse (oui, il a lui aussi sa cruche attitrée qui n'est là que pour faire de la figuration) Bref, Bakuman c'est bien, mais je pense que ça aurait pu être Beaucoup mieux ! Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:47
    Nana. Tome 1 | Yazawa, Ai (1967-....). Auteur

    Nana. Tome 1

    I want your bad romance 3/5 Dans ses premiers tomes, Nana n'a que peu de personnages, mais qui vivent la moindre chose de façon extrêmement intense : que ce soit dans le rire ou ... Voir plus Dans ses premiers tomes, Nana n'a que peu de personnages, mais qui vivent la moindre chose de façon extrêmement intense : que ce soit dans le rire ou dans les larmes, la vie quotidienne en est sublimée et devient passionnante. Et puis après le sommet que constituent les tomes 8 et 9, beaucoup de personnages secondaires apparaissent, un peu moins intéressants que les précédents. Il leur arrive des choses plus importantes aussi, comme un mariage. Mais sans l'intensité des premiers tomes. Du coup on commence à s'ennuyer, sa parution extrêmement ralentie finissant d'achever la série. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:41
    Vinland saga. Tome 1 | Yukimura, Makoto. Auteur

    Vinland saga. Tome 1

    Seuls ceux qui s'illustrent sur les champs de bataille obtiennent ce qu'ils veulent 4/5 Une création unique, originale qui doit continuer encore et encore tellement Vinland Saga est riche de possibilités et profite d'un auteur au sommet d... Voir plus Une création unique, originale qui doit continuer encore et encore tellement Vinland Saga est riche de possibilités et profite d'un auteur au sommet de son art; Dans les premiers tomes, on évoque les préceptes et codes guerriers, ensuite on entre dans une fresque beaucoup plus sociale touchant à la fois les codes et mœurs des scandinaves ainsi que l'esclavage pour désormais s'attacher à l'aspiration de la découverte d'un peuple énigmatique tout en continuant à déconstruire l'histoire des vikings par l'intermédiaire de Knut. Ce processus salvateur de construction par étape fait de Vinland Saga une épopée faite d'apprentissage, d'humiliation, de peine, de réussite, d'amour, d'amitié, de découverte, de défaite et de victoire. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:37
    Fullmetal alchemist. 1, Tomes 1, 2, 3 | Arakawa, Hiromu (1973-....). Auteur

    Fullmetal alchemist. 1, Tomes 1, 2, 3

    Chef d'oeuvre. 5/5 Ce manga est génial. Ni trop long, ni trop court, il nous entraine dans une histoire maitrisée de bout en bout, mettant en scène des personnages très ... Voir plus Ce manga est génial. Ni trop long, ni trop court, il nous entraine dans une histoire maitrisée de bout en bout, mettant en scène des personnages très profonds dans un contexte crédible, extrêmement bien pensé et néanmoins très digeste, et les faisant évoluer d'une façon poignante et remarquable de réalisme. Les twist sont géniaux, ils nous prennent à revers tout en étant totalement crédible, on sent que l'auteur à pensé à tout avant de faire son manga. Un chef d'œuvre. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:35
    Death note. 1 / Tsugumi Ohba | Ohba, Tsugumi. Auteur

    Death note. 1 / Tsugumi Ohba

    A l'ombre du mal 5/5 Quelle claque ! En douze volumes, Death Note m'a complètement hypnotisé, j'ai été absorbé par l'histoire et à aucun moment je n'ai souhaité m'en défai... Voir plus Quelle claque ! En douze volumes, Death Note m'a complètement hypnotisé, j'ai été absorbé par l'histoire et à aucun moment je n'ai souhaité m'en défaire : une fois commencé, on a envie de finir le plus vite possible tant la lecture est passionnante. Haletant de bout en bout, "Death Note" réussit à instaurer et maintenir une atmosphère sombre avec un parfum de mort flottant tout le long. On s'intéresse et/ou s'attache assez vite aux personnages donnant aussi lieu à quelques passages dramatiquement intenses. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:28
    L' attaque des titans. 1 / Hajime Isayama | Isayama, Hajime (1986-....). Auteur

    L' attaque des titans. 1 / Hajime Isayama

    Un chef d'oeuvre. 5/5 Ce manga est une pépite, pas particulièrement avec ses dessins, mais avec son histoire des plus extravagante, une écriture des personnes juste incroya... Voir plus Ce manga est une pépite, pas particulièrement avec ses dessins, mais avec son histoire des plus extravagante, une écriture des personnes juste incroyable et une fin des plus tragiques, mais des plus appréciables. Je conseille fortement ce manga. Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:25
    Izuku Midoriya : les origines / Kohei Horikoshi | Horikoshi, Kohei (1986-....). Auteur

    Izuku Midoriya : les origines / Kohei Horikoshi

    PLUS ULTRA !! 5/5 Un très bon shônen, neuf, intéressant et reprenant avec intelligence les codes du genre. Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 13:20
    Sur un air de fado / Nicolas Barral | Barral, Nicolas (1966-....). Auteur

    Sur un air de fado / Nicolas Barral

    Sous le soleil, la dictature 5/5 Le Portugal, pays follement à la mode en ce moment, ne l'a pas toujours été, faute à un régime dictatorial que la révolution des œillets de 1974 fera ... Voir plus Le Portugal, pays follement à la mode en ce moment, ne l'a pas toujours été, faute à un régime dictatorial que la révolution des œillets de 1974 fera passer à la trappe. "Sur un air de fado" nous replonge au cœur de ces années sombres, où les portugais vivaient dans la crainte d'être arrêtés (souvent sur dénonciation), torturés, emprisonnés. Dans une ville de Lisbonne ensoleillée, nous sommes durant l'été 1968, le héros de ce remarquable roman graphique mène une vie assez confortable, voire presque insouciante malgré le climat général plus que tendu. Sans épouse ni enfant, protégé par son métier de médecin, Fernando s'est créé une bulle protectrice loin de toute velléité de rébellion politique ou de collaborationnisme patent. Bien que soignant quelques policiers du PIDE ( police politique de l'état portugais de l'époque), il reste sourd à ce qu'il voit ou entend dans ces sinistres locaux. Mais le destin lui fera un pied de nez sous la forme d'un gamin des rues plus qu'espiègle… L'album, remarquablement construit, s'ouvre sur deux pages ensoleillées relatant un accident domestique du vieux Salazar ( le dictateur de l'époque) puis nous transportera bien vite dans les rues lisboètes si pittoresques et à la douce vie bourgeoise de notre médecin. Tout doucement, cette apparente sérénité virera au gris. Il est difficile d'échapper à la peur, à cette conscience qui petit à petit taraude notre héros. Entre la force du présent et un passé qui lui revient en pleine figure, Fernando se retrouvera face à ses responsabilités d'homme : continuer à fermer les yeux ou agir. Dire que cet album est une pure réussite tant graphiquement ( merveilleux tons dorés et chauds, toujours nuancés de gris), que scénaristiquement est une évidence. Le propos est lourd certes, mais l'auteur y apporte une grande touche de tendresse, un peu d'humour et surtout un regard d'une infinie sensualité, parsemant son récit de vignettes magnifiant cette ville, ce pays, ces gens qu'il semble adorer, donnant ainsi la respiration nécessaire à cette histoire prenante. Quel talent ! Voir moins Alexis MARTIN - Le 11 mai 2022 à 10:21